20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 09:08

Post-apocalyptique

titre original "The omega man"
année de production 1971
réalisation Boris Sagal
scénario d'après le roman "Je suis une légende" de Richard Matheson
interprétation Charlton Heston, Anthony Zerbe
   
version précédente "Je suis une légende", Sidney Salkow, 1964, Etats-Unis/Italie, avec Vincent Price
   
version suivante "Je suis une légende", Francis Lawrence, 2007, avec Will Smith


La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.


La critique de Sébastien Miguel

Apocalyptique série B d'une hilarante ringardise.

Pauvre Charlton. Devoir passer ses journées à rouler en voiture, écouter de la douce musique et... tirer à la mitrailleuse sur tout ce qui bouge !

Le Survivant - voiture Le Survivant - mitrailleuse

En fait, des satanistes cinglés avec Ray Ban et moumoutes peroxydées, bref, des parasites à nettoyer.

Le Survivant - mutants 1 Le Survivant - mutants 2

La découverte d'une dernière poche de survivants (ouf, il n'est pas le dernier…), qui regroupe des beatniks ringards et des Black Panthers agressifs, redonnera au scientifique le courage de reprendre ses recherches. Sauvera-t-il l'humanité ?

Le Survivant - survivants 1 Le Survivant - recherches 2

Hilarant film à voir entre amis pour ses scènes d'anthologie : Charlton se plantant tout seul en voiture et lançant : "Les flics, ils sont jamais là quand on a besoin d'eux !" ou Charlton regardant "Woodstock" (monté par Martin Scorsese) et s'exclamant : "On en fait plus, des films comme ça…".

Le Survivant - Woodstock 1 Le Survivant - Woodstock 2

La musique est minable, la mise en scène catastrophique. Un pur délire kitsch, devenu archi-culte avec les décennies.

Le Survivant - fontaine


Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Deuxième adaptation cinématographique du chef-d'œuvre de Richard Matheson, "Le Survivant", délaissant les subtiles variations de l'écrivain sur la mythologie du vampirisme et les notions de normal et d'anormal, ne conserve du sujet originel que la situation de base et une partie de la trame.

La première demi-heure est remarquable, principalement les scènes de jour, époustouflantes, mettant en scène un Charlton Heston, excellent, évoluant dans un Los Angeles totalement désert.

Le récit s'enlise ensuite dans celui d'un banal film d'aventures exotiques auquel la pauvreté de la réalisation ne confère aucun intérêt.

Loading

 SÉLECTIONS DE FILMS DES ANNÉES 70
 ♦ Top 50 des années 70
 ♦ Top 100 des années 70
 ♦ Best of par genre des années 70
 ♦ Le top 10 des années 70 de Sébastien

 

 PISTES DE LECTURE
 ♦ Le cinéma des années Reagan, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Clinton, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Bush, c'est quoi ?
 ♦ Ouvrages
 ♦ Conférences de Jean-Baptiste Thoret 
 ♦ Emissions de radios

 

 ♦ L'assassinat de JFK
 ♦ L'affaire du Watergate

 ♦ La guerre du Vietnam
 ♦ Autres interventions militaires dans le monde

 ♦ 246 years a slave
 ♦ He had a dream
 ♦ Across 110th Street
 ♦ Blaxploitation
 ♦ New Jack cinema
 ♦ Obama era

 ♦ L'Amérique sur le ring
 ♦ Blue collar
 ♦ Very bad trip
 ♦ On the road again
 ♦ Oh my gore!
 ♦ Hollywood selon Hollywood
 ♦ Mon Président, ce héros  
 ♦ La Grande Dépression des années 30
 ♦ Red scare

 

 Producteurs et productrices
 ♦ Monteurs et monteuses
 ♦ Maquilleurs

 

 ♦ Récompenses par année
 ♦ Fantastique et science-fiction

♦ La troisième image
Le coin du nanar
Villes américaines
Into the deep
Carsploitation
Catastrophes / Post-nuke (post-apocalyptique)

 SCÉNARIO
 ♦ Scénaristes
 ♦ Prix Edgar Allan Poe
 ♦ Du roman à l'écran
 ♦ Remakes & reboots
 ♦ Adaptations de comics
 ♦ Biopics (films biographiques)
 ♦ Du petit au grand écran

 

 ♦ Chefs-opérateurs (directeurs photo)
 ♦ Chefs costumiers et chefs costumières
 ♦ Directeurs artistiques et chefs décorateurs
 ♦ Effets visuels 
 ♦ Affiches
 ♦ Génériques

 

 MUSIQUE
 ♦ Compositeurs (musique instrumentale originale)
 ♦ Musique classique & opéra
 ♦ Jazz & ragtime
 ♦ Chansons