14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 18:51

Ce flic ne joue pas le jeu...

titre original "The stone killer"
année de production 1973
réalisation Michael Winner
scénario Gerald Wilson
musique Roy Budd
production Michael Winner
interprétation Charles Bronson, Martin Balsam

 

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un nombre de victimes par balles impressionnant, sans compter les défenestrés et les accidentés divers. Du bon spectacle jeu de massacre.


Le moins bon des polars du duo Winner-Bronson (la critique de Pierre)

C'est sorti juste après l'extraordinaire "Le Flingueur" et juste avant le grandiose "Un justicier dans la ville", tous réalisés par le britannique Michael Winner et interprétés par Charles Bronson. Le titre est un évident pompage du "Cercle rouge", film de Melville sorti en 1970 avec lequel ce "Cercle noir" n'a aucun rapport.

Le pitch : Torrey (Bronson), un flic teigneux, est transféré à Los Angeles. Il tentera d'y déjouer un complot fomenté par un chef mafieux (Martin Balsam) qui veut prendre le pouvoir sur toutes les autres familles.

Le cercle noir - photo 3 Le cercle noir - photo 6

C'en est, mais ça le fait pas. Je m'explique. D'abord, c'en est : le grain de l'image, la musique extraordinaire de Roy Budd (connu pour avoir composé celle de "Get Carter" avec Michael Caine), le lettrage du générique, la narration épurée (rien n'est dit sur la vie personnelle des personnages ici), Bronson avec un flingue. On est bien dans un polar urbain de la grande époque, mis en boîte par des professionnels du genre. A ce titre, le premier quart d'heure est vraiment jouissif.

Le cercle noir - photo 1 Le cercle noir - photo 4

Hélas, rapidement, ça se gâte. L'histoire est complexe (la famille Tatagglia qui veut dézinguer celle de Bazini, tout en doublant les Scottopio, avec l'aide des Pattangelli). Assez vite, on n'y comprend plus rien. Le méchant (Martin Balsam) apparaît très rarement. Du coup, on perd assez rapidement les enjeux de l'enquête. Par ailleurs, pour un film pareil, ça manque d'action, ce qui est plutot gênant.

Au final : une petite déception.

Le cercle noir - photo 8 Le cercle noir - photo 9





Michael Winner, Charles Bronson & Dino De Laurentiis sur le tournage du film

Loading

 SÉLECTIONS DE FILMS DES ANNÉES 70
 ♦ Top 50 des années 70
 ♦ Top 100 des années 70
 ♦ Best of par genre des années 70
 ♦ Le top 10 des années 70 de Sébastien

 

 PISTES DE LECTURE
 ♦ Le cinéma des années Reagan, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Clinton, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Bush, c'est quoi ?
 ♦ Ouvrages
 ♦ Conférences de Jean-Baptiste Thoret 
 ♦ Emissions de radios

 

 ♦ L'assassinat de JFK
 ♦ L'affaire du Watergate

 ♦ La guerre du Vietnam
 ♦ Autres interventions militaires dans le monde

 ♦ 246 years a slave
 ♦ He had a dream
 ♦ Across 110th Street
 ♦ Blaxploitation
 ♦ New Jack cinema
 ♦ Obama era

 ♦ L'Amérique sur le ring
 ♦ Blue collar
 ♦ Very bad trip
 ♦ On the road again
 ♦ Oh my gore!
 ♦ Hollywood selon Hollywood
 ♦ Mon Président, ce héros  
 ♦ La Grande Dépression des années 30
 ♦ Red scare

 

 Producteurs et productrices
 ♦ Monteurs et monteuses
 ♦ Maquilleurs

 

 ♦ Récompenses par année
 ♦ Fantastique et science-fiction

♦ La troisième image
Le coin du nanar
Villes américaines
Into the deep
Carsploitation
Catastrophes / Post-nuke (post-apocalyptique)

 SCÉNARIO
 ♦ Scénaristes
 ♦ Prix Edgar Allan Poe
 ♦ Du roman à l'écran
 ♦ Remakes & reboots
 ♦ Adaptations de comics
 ♦ Biopics (films biographiques)
 ♦ Du petit au grand écran

 

 ♦ Chefs-opérateurs (directeurs photo)
 ♦ Chefs costumiers et chefs costumières
 ♦ Directeurs artistiques et chefs décorateurs
 ♦ Effets visuels 
 ♦ Affiches
 ♦ Génériques

 

 MUSIQUE
 ♦ Compositeurs (musique instrumentale originale)
 ♦ Musique classique & opéra
 ♦ Jazz & ragtime
 ♦ Chansons